vendredi 12 mars 2010

L'affaire Tarnowska (2) ...



Depuis plus d'une semaine, pour Teresa, c'est la même histoire.
Elle se coule dans la masse humaine, entre les déchets du marché aux légumes et les remugles des détritus de la pescheria .
Agile comme un serpent, la jeune vénitienne se glisse bien vite en première ligne.
Son voisin lui crie que Prilukov est déjà à l'intérieur.

Une seconde gondole s'immobilise alors devant le sotoportego des Fabbriche Nove.
Le silence se fait lourd.
Un homme en est arraché.
Chapeau melon, redingote élégante, cravate fine enserrant un haut col immaculé, bottillons étincelants, Naumov est prestement emmené, les poignets rigoureusement ferrés au-dessus de la taille.
C'est l'assassin.

«La voilà ! » s'écrie soudain le voisin de Teresa pointant du menton les deux embarcations de l' Instituti Penali Femminili. La foule se met à brailler.

Maria Tarnowska, libre, tête haute, gravit lentement les degrés de la fondamenta. Deux carabinieri se tiennent à respectueuse distance. Au travers d'une sombre voilette, son regard argenté déchaîne ici les insultes, éveille là les applaudissements.

« Diablesse ! » Deux commères se disputent au sujet de la couleur de ses yeux.
« Meurtrière ! » Une femme se protège d'un signe de croix.
« Putain ! » Une petite vieille lève un poing rageur.
« Adultère ! » Teresa a reconnu l'épouse d'un notable les cheveux au vent, habillée pauvrement. Elles sont plusieurs ainsi déguisées pour assouvir en cachette leurs inavouables appétences.

Faisant rimer fesse et comtesse , deux trois jeunes effrontés entonnent une ritournelle aux dièses salaces.
De nombreux bouquets de fleurs viennent aussi se défaire aux pieds de celle que la journaliste du Matin a nommé la femme-vampire .

Teresa reviendra demain.
Un rien plus tôt, cette fois.
Pas question de manquer à nouveau l'arrivée de Prilukov...



A suivre...








5 commentaires:

  1. Voici une histoire romanesque. J'attends avec impatience de connaître la suite.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Passionnant ce petit récit.Les personnages sont esquissés en quelques traits vifs et précis, ont voit la foule, on l'entend, même les odeurs nous suivent. Qui est Teresa et ce Prilukov qu'elle cherche ? Le lecteur aspire à la suite de l'histoire.
    Marisol

    RépondreSupprimer
  3. Merci de votre 'impatience' Anne et Marisol...
    Prilukov est un des co-inculpés pour le meurtre de Kamarovski.
    Quant à Teresa, c'est un personnage issu de mon imagination... mais je suis sur qu'à l'instar de la moitié de Venise, elle était présente à chaque début d'audience pour assouvir sa curiosité... ;))

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu le livre "La Tarnowska de Hens Habe", je suis contente de trouver des photos du procès de Maria Nicolaïevna Tarnowska. Merci

    Sonia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi, Sonia ! ;))

      Supprimer

Related Posts with Thumbnails